Le meilleur service de location voiture Casablanca Groupe Pratique Franchisé PaylessCar
  Accueil - Notre Groupe - Notre Offre - Agences - Voitures - Tarifs - Réserver - Contact - Casablanca car hire English
Réservez votre voiture location à Casablanca aéroport

MARRAKECH

Marrakech, surnommée la Perle du Sud ou Porte du Sud et la Ville rouge ou Ville ocre, est une ville du Maroc, dans l'intérieur des terres, au pied des montagnes de l'Atlas.

Plus qu’une cité, Marrakech est encorceleuse, Marrakech est une perle polie par l’histoire et le goût de l’accueil, Marrakech sait accueillir ses invités à bras ouverts depuis des siècles.

 

Quelques livres sur la ville :

LE ROMAN DE MARRAKECH

casablanca, mythes et figures urbaines

Date de publication: 2009 - Editions du Rocher

Auteur : Anne-Marie Corre.
Elle est journaliste, rédactrice en chef à Paris Match qui la fait voyager au coeur de l'actualité, des hommes et des femmes qui la font, des lieux qui la portent. Après un coup de foudre pour le Maroc à 18 ans, elle s'est éprise de Marrakech pour ce qu'elle cache encore plus que pour ce qu'elle montre.

Description de l'ouvrage : Marrakech est une ensorceleuse. La première fois, ce sont ses beautés qui vous prennent : cette plaine éblouie de soleil au pied de l'Atlas enneigé où elle se love comme une femme au creux de sa muraille ocre rose, sa chair de terre brute, son dédale de ruelles, ses jardins enchantés, ses troublants parfums, sa langoureuse Palmeraie. Mais derrière tout cela, il y a autre chose : un charme, un mystère, des secrets. Avant même de découvrir ses trésors cachés, on les pressent, on les devine, on frémit, captivé. Mieux que le plaisir, la «Ville rouge» vous invite au désir...
On l'appelle la Sultane car elle se défait de ses voiles un par un, ne se révélant nue qu'aux initiés. C'est ce que ce livre vous promet de devenir... En vous faisant pénétrer chez les people qui l'ont élue pour ses maisons de rêve, ses décors de mille et une nuit, sa gastronomie, son artisanat luxuriant, ses subtils raffinements. En vous racontant ses vestiges, ses palais, ses mosquées, merveilles de l'art arabo-andalou.

 

En vous faisant revivre son Histoire, la grande et les petites. Marrakech aux XIIème et XIIIème siècle a régné sur un immense empire allant du Senégal au Sud jusqu'au Nord de l'Espagne. Combats épiques, conquêtes au goût d'or et de sang, héros captivants, luttes fratricides, belles de harems... qui imaginerait que la place Djema'a el-Fna, et ses marchands d'amulettes, a été le théâtre de tant de splendeur, d'amour et de haine.

De siècle en siècle, de portes dérobées en jardins secrets, on découvre l'âme d'un paradis tout proche (3 h d'avion) dont l'exotisme transporte très loin. Avec en contrechamp, l'ombre de la rigueur islamiste... Retour à une religion plus dure, réapparition du voile pour les femmes... face à un excès de richesse et de luxe touristique, la pauvreté du pays se fait amère. Faut-il craindre l'explosion ? Sa traditionnelle ouverture, sa population mélangée- berbère, arabe, juive- font espérer qu'elle restera encore longtemps modérée dans ses fièvres et tolérante dans sa culture.

 

LE PIETON DE MARRAKECH

Marrakech

Date de publication: 2007 - Rando Editions

Auteur : Pierre Le Coz

Marrakech : la Ville rouge. En un livre d'humeur et d'atmosphères, Pierre Le Coz propose sept itinéraires pour dériveurs urbains, au fil des rues de la médina, des derbs (venelles), des souks et des jardins. S'articulant autour des lieux emblématiques de la ville (la place Jemâa-el-Fna, la Koutoubia, le luxueux quartier de l'Hivernage, Majorelle...), ces promenades ne sont pas à proprement parler des visites guidées : bien plus des indicateurs subjectifs, des «baromètres de tonalité»... Les parcours proposés composent une palette d'indications partiales (qui, bien entendu, ne font pas l'économie des indications de direction).
Ayant développé l'essentiel de ce qu'il faut savoir concernant les calèches et les taxis, les vrais et faux guides, le marchandage et les réductions, l'hôtellerie, la restauration, les boissons, l'auteur vous fait passer du labyrinthique réseau irrigant la médina au dessin cartésien de la ville «européenne», n'ignorant rien de cette oasis au coeur du désert. Le Piéton de Marrakech résume de manière ludique et pratique tout ce qu'il faut faire et savoir pour visiter la ville en quittant des yeux le bout de ses babouches...

 

 

 

Extrait du livre :
Ville arabe et ville européenne,

Il y a en fait deux Marrakech : la ville arabe ancienne ou médina, circons­crite par l'enceinte de ses remparts, et, à l'ouest de celle-ci, la ville euro­péenne, bâtie par les Français durant le protectorat, et appelée Guéliz, v du nom du rocher fortifié qui la V surplombe. Ces deux secteurs très différents sont réunis par la percée de l'avenue Mohamed V, i la plus longue artère de la ville. C'est bien sûr à la médina que sont consacrés la plupart de nos itinéraires (cinq sur sept), mais l'ex­ploration du Guéliz - et notamment de son secteur sud, le secret et luxueux quartier de l'Hivernage - n'est pas sans intérêt. Et puis, après l'agitation de la cité historique, il peut être agréable et reposant d'arpenter les larges avenues de la zone européenne, de prendre un verre à l'une de ses nombreuses terrasses et de monter le soir au sommet du café Renaissance (cf. itinéraire n° 5) pour une vue d'ensemble sur l'agglo­mération. Ce contraste entre les deux cités constitue un autre charme de la Ville rouge : comment l'on passe en quelques minutes du labyrinthique réseau des derbs au dessin clair, «cartésien», d'une ville française du début du XXe siècle, à la nuance près tout de même qu'au lieu de platanes le long des trottoirs croissent ici les palmiers. À ce titre, Marrakech, par la grande profusion et diversité de ses essences, ne pourra qu'enchanter l'amateur de botanique : ce n'est partout que palmiers, orangers, oliviers, jacarandas, bougainvillées et autres lauriers-roses. Nos itinéraires inspectent les jardins les plus notables de la ville - Menara, Agdal, Majorelle -, mais il y a aussi tous les autres, privés ou fai­sant partie de monuments, que le dériveur sera amené à traverser au cours de ses promenades. Peut-être parce que ses fonda­teurs sortaient du désert, les habitants de Marrakech ont la passion du végétal. Cela donne parfois à leur ville l'aspect d'une immense oasis au centre de l'aride plaine du Haouz. Et il est vrai que lorsqu'on arrive par la route à Marrakech, on S'étonne Jardin Majorette toujours un peu qu'une agglomération aussi grande et aussi peuplée ait pu naître et prospérer au milieu de régions quasi désertiques.

 

 


Notre groupe |  Nos VoituresReservation en ligne | Nos Conditions

 

 

LIENS SOCIAUX :

Blog Email Contact Facebook Google Plus Flux Rsstwitter You tube

 

 

Tous droits réservés - © 2017 . Groupe Pratique Maroc - Agence de location de véhicules location voiture Casablanca